La marge

Quand j’ai dit qu’en ayant été voir ailleurs, j’avais réalisé que t’étais pas le seul, que j’avais d’autres opportunités, que je pouvais trouver mieux, j’avais raison. Oui, c’est vrai. C’est vrai que t’es pas le seul, pis c’est vrai aussi que j’ai d’autres portes qui s’ouvrent devant moi, et oui c’est vrai que je peux trouver mieux.

Mais en ayant été voir ailleurs, j’ai surtout réalisé que c’était pas toi. Qu’ILS n’étaient pas toi. Et que même si j’pouvais avoir mieux, même si je pouvais avoir autre chose, je n’en ai pas envie. Et en te revoyant l’autre soir, et en passant la nuit dans tes bras, j’ai compris tout ça. Et j’ai compris que l’important c’était surtout ce que moi je voulais avoir et non ce que je pouvais avoir.

Et il y a une grosse marge entre les deux, il y a une grosse marge entre ce qu’on a et ce qu’on veut… Et bien que je puisses avoir n’importe qui sur Terre, bien que j’aie d’autres options, c’est toi. C’est toi que je veux, ça l’a toujours été, et ce le sera toujours. Depuis le jour où je t’ai tout donné, depuis le jour où je me suis mise nue devant toi. Et encore aujourd’hui lorsque je fais des choses qui ne me plaisent pas tant, juste pour ton bonheur. Et ça, c’est quelque chose que je suis prête à faire encore bien longtemps pour toi.

Parce que c’est toi le bon. Je le sais, c’est tout.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s